Développement Personnel et Communication

Vous êtes actuellement non connecté(e) au forum !

Afin de Visualiser Toutes les Pages du Forum, vous avez besoin de vous Connecter avec Votre Pseudo :

 

Si vous n'arrivez pas à vous connecter ou à vous enregistrer, contactez-moi par:EmailContactez-moi par Email

Connexion

Récupérer mon mot de passe



Connectez-vous !
 
 Connectez-vous pour accéder à toutes les Rubriques
 
E-Books & Diaporamas
Cliquez sur liens, boutons & images :

FORUMS
Rubrique Bien-Être Bien Être
Click ! Développement Personnel Développement Personnel
Rubrique Communication Communication
Rubrique Libre Parole Libre Parole


Rubriques Spéciales
Click ! Vie Professionelle Vie professionnelle
Rubrique Calme Intérieur Calme Intérieur
Rubrique Confiance en Soi Confiance en Soi
Rubrique Parler en Public Parler en Public
Rubrique Mincir Mincir
Click ! Communication Efficace Communication Efficace
Click ! Succès & Abondance Succès & Abondance

R
ubriques Invisibles
Rubrique SILVA Diplômés Silva
Click ! Spiritualité Spiritualité
Silva - Spiritualité - Cartes & Affirmations Positives - E-books - Diaporamas - Vidéos : Retrouvez-les ci-dessous Après Connexion au Forum Accès Spécial Membre



Contactez Admin. du Forum :


© Tous Droits Réservés.
Toute reproduction de mes écrits nécessite la mention de mon nom & d'un lien vers ce forum. Merci.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Flux RSS

Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 



Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

FORUM Club Mieux Être » Bien-Être » Un Moment de Réflexion » Se libérer de l'emprise de la souffrance

Se libérer de l'emprise de la souffrance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Admin

avatar
Admin

Ma vie me semblait un manège où les événements mouvementés ne me laissaient pas de répit.  J’avais l’habitude de me relever après la chute ainsi que de m’adapter au caractère aléatoire et trépident de ma vie. Il fallait à chaque fois trouver de nouveaux moyens pour survivre aux tourments qui animaient mon quotidien.
 
Mais cette fois, mon épuisement m’avait transportée dans un état de passivité, un état second où je n’étais plus qu’une simple spectatrice de ma vie. Plus aucune envie de faire l’effort, et la force me faisait défaut.
 
Pourtant, il fallait bien m’en sortir ne serait-ce que pour être en accord avec mes valeurs. Vivre un quotidien conforme à ce que je suis réellement. J’avais besoin de redevenir simplement en harmonie avec mon être. Cette partie de moi avec laquelle j’avais perdu tout contact dans la bataille, il fallait me retrouver. C’était le seul moyen dont je disposais pour revenir à la vie, à ma vie. J’avais la nostalgie de cette partie de moi qui savait si bien rebondir et faire face dans ces périodes difficiles. J’avais besoin d’aller à sa rencontre et je ne disposais plus que de souvenirs.
 
Comme une étrangère à moi-même, j’ai commencé à imiter timidement la personne forte que j’étais dans le passé. Cet état second et cette indifférence dans lesquels je me trouvais, m’ont permis de prendre du recul face aux événements de ma vie. Une manière de reculer afin de mieux avancer. Prendre de nouvelles décisions et ne plus laisser les circonstances, quelles qu’elles soient, m’affecter était devenu une question de survie.
 
Les messages dont j’avais besoin se révélaient à moi au fil de ma quête de moi-même et au fil de mes lectures. Des enseignements que je connaissais pourtant, mais qui me paraissaient, comme par magie, tous nouveaux.
 
Il arrive des moments dans la vie où on croit être arrivé à un stade d’évolution qui nous met à l’abri de l’épuisement. On est surpris par la suite de se voir complètement démuni de force pour continuer.  C’est dire que rien n’est acquis de manière définitive. A ce moment précis, continuer comme avant ressortirait simplement de l’impossible. C’est alors qu’il faudrait continuer mais autrement.
 
D’autre part, nous avons tellement mal que notre attention est focalisée sur notre souffrance. Il nous est difficile alors de porter notre attention sur un autre aspect de la situation pour savoir comment continuer autrement. C'est-à-dire, reconnaitre les moyens dont nous disposons pour réduire notre souffrance ou carrément la faire disparaitre.
 
Faudrait-il cohabiter avec une souffrance qui nous tyrannise ? Pourrions-nous l’ignorer ?
 
L’ignorer serait ne pas l’écouter en faisant comme si elle n’était pas présente. C’est ne pas l’accepter, c'est lui opposer une résistance. La souffrance est décuplée ainsi, car non seulement elle est bien là mais elle n’est pas reconnue. C’est à l’image de quelqu’un qui demande du secours et il est ignoré. Nous ne pouvons donc pas ignorer notre souffrance et faire comme si elle n’était pas là, car ce serait la combattre. Ce à quoi on résiste, persiste.
 
Comment alors se libérer de l’emprise de la douleur ?
 
Si la douleur est encore présente malgré que l’événement déclencheur soit passé, c’est qu’elle a des messages à nous transmettre. Pour se libérer de l’emprise de notre douleur, il est essentiel de la laisser s’exprimer. C’est aussi accueillir avec empathie ce qui nous fait mal, c’est être attentif à ce que cela a produit en nous au-delà des faits effectifs.  Chercher en quoi cela nous a réellement affectés et nous affecte encore. Formuler nos sentiments, nos émotions, nos besoins et nos souhaits.
  
C’est seulement à partir de cet instant que nous pouvons chercher les moyens de continuer autrement. Si nous ne connaissons pas l’objectif, nous ne pouvons pas chercher les moyens de l’atteindre.
 
Les questions à se poser :
 
- Qu'est-ce qui fait que cela me fait mal ? Quel mal cela me fait ? La réponse comporterait qu'un de mes besoins ou plus ne sont pas satisfaits.
 
- Quels sont mes besoins en rapport avec ce mal et qui ne sont pas satisfaits ?
  
- Qu'est-ce que je fais de ce qui est ? Subir ou gérer ?
  
- Qu'est-ce que je peux faire pour satisfaire mes besoins en présence de ce mal effectif ?
  
Fz (Fatima-Zahra ALAMI)


_________________
"L'esprit opère à partir de ce qu'on lui donne"..."Ce sont mes pensées qui font que ma vie soit belle"..."Mes pensées créent la beauté à tout instant de ma vie"...
http://mieux-etre.forumactif.org

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum