Développement Personnel et Communication

Vous êtes actuellement non connecté(e) au forum !

Afin de Visualiser Toutes les Pages du Forum, vous avez besoin de vous Connecter avec Votre Pseudo :

 

Si vous n'arrivez pas à vous connecter ou à vous enregistrer, contactez-moi par:EmailContactez-moi par Email

Connexion

Récupérer mon mot de passe



Connectez-vous !
 
 Connectez-vous pour accéder à toutes les Rubriques
 
E-Books & Diaporamas
Cliquez sur liens, boutons & images :

FORUMS
Rubrique Bien-Être Bien Être
Click ! Développement Personnel Développement Personnel
Rubrique Communication Communication
Rubrique Libre Parole Libre Parole


Rubriques Spéciales
Click ! Vie Professionelle Vie professionnelle
Rubrique Calme Intérieur Calme Intérieur
Rubrique Confiance en Soi Confiance en Soi
Rubrique Parler en Public Parler en Public
Rubrique Mincir Mincir
Click ! Communication Efficace Communication Efficace
Click ! Succès & Abondance Succès & Abondance

R
ubriques Invisibles
Rubrique SILVA Diplômés Silva
Click ! Spiritualité Spiritualité
Silva - Spiritualité - Cartes & Affirmations Positives - E-books - Diaporamas - Vidéos : Retrouvez-les ci-dessous Après Connexion au Forum Accès Spécial Membre



Contactez Admin. du Forum :


© Tous Droits Réservés.
Toute reproduction de mes écrits nécessite la mention de mon nom & d'un lien vers ce forum. Merci.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Flux RSS

Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 



Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

FORUM Club Mieux Être » Vie Professionnelle » Recherche d'Emploi » Difficultés fréquentes des chercheurs d'emploi

Difficultés fréquentes des chercheurs d'emploi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Admin

avatar
Admin
Difficultés fréquentes des chercheurs d'emploi
Par Daniel Lambert, psychologue


Recherche d'emplois, réponses aux difficultés



L'emploi demeure une préoccupation majeure chez plusieurs d'entre nous. Rares sont ceux qui peuvent affirmer avec certitude qu'ils conserveront leur emploi actuel jusqu'à leur retraite. Parce qu'avoir un emploi est non seulement important financièrement, mais aussi psychologiquement, j'ai décidé de me rendre dans un organisme spécialisé en recherche d'emploi, le Club de recherche d'emploi de l'Estrie. J'y apprenais, entre autre, qu'en moyenne :

  • Les gens qui se présentent au club de recherche d'emploi de l'Estrie sont sans emploi depuis une quarantaine de semaines, soit environ 10 mois.



Et combien de temps leur faut-il pour se trouver un emploi?

  • Après trois semaines au club, un peu plus de 1 personne sur 3 (36%) se trouvent un emploi ; un peu plus de 8 sur 10 font de même après 4 mois.



Ma question
Quelles difficultés ou erreurs faisons-nous pour expliquer
qu'après seulement 3 semaines au Club, un peu plus de 1 personne sur 3
qui étaient sans emploi depuis en moyenne 40 semaines, réussit à trouver un emploi?



Très simplement, chercher un emploi, ça s'apprend! Il y a des choses à savoir, d'autres à faire et finalement, certaines à éviter. Tout le monde le sait, le marché du travail n'est plus ce qu'il a déjà été. Les emplois se font plus rares. Pour un poste disponible, souvent des dizaines, voir et des centaines de personnes possédant des qualifications semblables, postulent. Plus que jamais, il faut savoir faire sa place pour en trouver une.

Première réalité
Nous passons souvent à côté de 85% des opportunités d'emploi!
Si nous lisons les offres d'emploi dans les journaux, sur internet et dans les gichets d'emploi, nous n'avons accès qu'à 15% des opportunités d'emploi! De plus, tous les autres chercheurs d'emploi ont accès à cette même information. Nous n'avons donc pas de longueur d'avance sur eux.
Où se trouvent les 85% manquant, le marché caché?
Au club de recherche d'emploi de l'Estrie, 1 personne sur 4 trouve un emploi à partir de ce que l'on appelle le réseau parents - amis - connaissances! Ce serait une erreur de sous-estimer cette piste.

Votre réseau parents - amis - connaissances
sait-il quel type d'emploi est-ce que vous cherchez?
Une autre partie de ce 85% de marché caché nous est offert en étant pro-actif. Lorsque nous attendons les petites annonces dans les journaux, nous sommes dépendants d'elles. Sans annonce, pas de démarche. Dans un organisme de recherche d'emploi, on vous montrera à être pro-actif, à créer des opportunités.
Si je suis employeur et que j'accepte de vous recevoir pour une rencontre d'information, parce que présentement je n'ai pas besoin d'embaucher, si vous faites bonne impression, vous aurez probablement plus de chances d'être appelé quand j'aurai besoin de quelqu'un, plus de chances qu'une personne qui a posté son cv et que je n'ai jamais vue.

Voilà où se trouve ce fameux 85% caché,
dans les contacts et les démarches personnelles.
Encore faut-il faire les démarches et bien les faire...
Deuxième réalité
Très peu de gens peuvent se vanter de vraiment faire une recherche d'emploi à plein temps seuls à la maison.
Combien d'heures passons-nous vraiment à chercher un emploi par semaine? Je ne connais pas beaucoup de gens qui travaillent à temps plein à se chercher un emploi, semaines après semaines et ça se comprend!
On se sent seul, souvent incompris et on prend les non retour d'appels et les non tout court très personnel, ce qui nous démotive encore davantage. Pas étonnant, si nous n'avons que 3 endroits à appeler pour un emploi et que les trois disent non merci, difficile d'être content...
Une personne supervisée par un organisme spécialisé :

  • Est entourée de personnes qui, comme elle, cherchent un emploi. Elle bénéficie également du soutien de professionnels.


  • Elle passe 30 heures par semaine à s'impliquer dans des activités directement reliées à la recherche d'emploi, des activités qui augmentent vraiment ses chances de trouver un emploi.



Qui passera 30 heures par semaine à chercher un emploi seul chez-lui?



Une personne supervisée par des professionnels :

  • Découvre beaucoup plus de pistes d'emploi qu'elle ne le ferait seule chez elle. Rappelons-nous, 85% des pistes nous échappent habituellement. Une réponse négative de la pars d'un employeur devient donc moins dramatique. De même, la personne supervisée apprend que lorsqu'elle se fait dire non, les employeurs disent non au chercheur d'emploi, pas à elle personnellement, ils ne la connaissent même pas de toute façon.


  • Apprend à persévérer et ainsi à vraiment parler aux personnes clés de l'entreprise. Nombre de fois, les réceptionnistes ou secrétaires ont comme mandat de filtrer les appels, c'est-à-dire de ne faire passer au directeur que les appels importants. Il est rare qu'un appel d'un inconnu qui cherche un emploi chez nous alors que nous n'en avons pas à offrir, soit jugé important. Pourtant, si nous voulons nous démarquer, il nous faut souvent faire davantage que de simplement envoyer un cv par la poste et attendre.


Il n'est parfois pas possible de parler à la personne responsable de l'embauche et parfois, la persistance peut nous permettre une percée, une percée qui nous distingue déjà comme étant quelqu'un de persévérant, de motivé, de vraiment intéressé.
Parfois encore, il peut être tout aussi bénéfique de parler au supérieur immédiat de l'emploi que je convoite. Non seulement risque-t-il d'être plus disponible que le directeur général ou le responsable des ressources humaines, mais c'est probablement lui qui tiendra la direction au courant des besoins en main-d'oeuvre...
Troisième réalité
Beaucoup de gens ont de la difficulté à se mettre en valeur
Le club de recherche d'emploi de l'Estrie me souligne deux erreurs :

  • Certaines personnes ont tendance à minimiser leurs acquis, leurs compétences, expériences.

      Comment est-ce qu'un inconnu pourrait croire en nous si nous ne lui présentons pas avec conviction ce qui fait de nous un bon choix pour son entreprise?
      Si nous ne le convainquons pas, d'autres candidats le feront et seront probablement choisis avant nous!



  • D'autres ont tendance à bonifier leurs compétences, leur expérience, à se montrer un plus beau que la réalité.

      Soyons prêts à appuyer nos dires d'exemples concrets, prêts à être mis à l'épreuve dans une mise en situation par exemple. Nous ne voudrions pas donner l'impression d'être malhonnête en ne pouvant pas appuyer nos dires...



Il ne faut pas oublier que, la perception étant ce qu'elle est, soit très rapide et très subjective, nous n'avons pas beaucoup de temps pour faire bonne impression. Certaines études parlent d'une trentaine de secondes! Ceci voudrait dire que dans certains cas, avant même que j'aie pu répondre à la première question d'entrevue, certains employeurs se font déjà une idée de ce que je suis, ou plutôt de ce qu'ils pensent que je suis... Mais peu importe qu'ils se trompent ou non, nous savons qu'une fois la première impression faite, les gens ont plutôt tendance à la conserver.
Finalement, nous connaissons l'importance du langage non verbal pour façonner les premières impressions: expression faciale, poignée de main, posture générale, ton de voix.

Une personne supervisée par des professionnels
pratiquera l'entrevue, recevra du feed-back qui lui servira à reconnaître ses forces
et à travailler ce qui reste à améliorer et ce, avant de rencontrer les employeurs.
Quatrième réalité
Nous sommes rapides à juger et personne n'a de temps à perdre!
Si je suis employeur et que pour 1 poste à combler, je reçois 120 curriculum vitae, dans la plupart des cas, je ne peux me permettre de convoquer en entrevue 120 candidats. Je dois donc en éliminer plusieurs sans même les avoir vus. Je n'ai rien à regarder sauf la lettre de présentation et le cv. Sur quels critères puis-je juger de garder un cv plutôt qu'un autre?
Ça dépend de mes valeurs et de ce que je cherche comme employé.
Bien sûr les compétences et la formation importent, c'est le contenu. Sachez par ailleurs que le contenant affecte tout autant la perception que le contenu. Sachez également que c'est bien le contenant que je vois en premier, ensuite le contenu. Si je n'ai pas beaucoup de temps, je peux déjà éliminer des candidats seulement sur le critère de l'apparence du cv et de la lettre de présentation. Par exemple, je peux me convaincre qu'une personne qui envoie son cv en retard manque d'organisation ou de ponctualité, quelle est probablement moins fiable et donc que je ne devrais pas la choisir, alors à quoi bon lire son cv, surtout si je n'ai pas le temps et que je suis quelqu'un pour qui la ponctualité est primordiale? Il se pourrait que je me trompe et il se pourrait que j'aie raison, mais si je suis débordée, je n'ai pas le temps de me sentir coupable et je me convaincs que j'ai raison!
Le cv est très chargé, condensé et compte beaucoup de pages... Si sa seule vue me décourage, qu'elle sont les chances que je me motive et que je le décortique? Je préfère de beaucoup lire une page aérée où, d'un seul coup d'oeil, je peux trouver ce que je cherche. Je commence à lire, et je trouve des fautes de français - je conclu que si vous n'êtes pas assez consciencieux pour faire corriger vos fautes, vous n'êtes probablement pas très intéressé par l'emploi, ou bien peut-être êtes-vous du genre à faire les choses à moitié...
Rappelez-vous, je peux me tromper, mais peu importe, l'important c'est que je ne me trompe pas à propos de vous!
Voilà également pourquoi les résultats obtenus par les organismes spécialisés dans la recherche d'emploi sont souvent supérieurs à ce que nous pouvons atteindre seuls - nous ne pouvons pas tout connaître. Les professionnels de la recherche d'emploi connaissent les exigences du marché, des employeurs, ils sont à l'affût des derniers développements, des règles et des étapes à suivre. Bien sûr que nous pouvons nous trouver un emploi sans eux, mais rappelez-vous, en moyenne les gens qui se présentent au Club de recherche d'emploi de l'Estrie le font après une période de 40 semaines sans emploi et un peu plus de 1 personne sur 3 trouvent un emploi dans les 3 semaines suivantes!
Quelques ressources via internet

Sujets connexes


http://www.francparler.org/parcours/affaires_connaissances.htm


_________________
"L'esprit opère à partir de ce qu'on lui donne"..."Ce sont mes pensées qui font que ma vie soit belle"..."Mes pensées créent la beauté à tout instant de ma vie"...
http://mieux-etre.forumactif.org

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum